Du 08 au 17 février 2012, festiv’ARTERE PUBLIQUE vous invite à découvrir ses Conférences Gesticulées !

.

Éveillons nos consciences !

Des mots, importants, jamais innocents. Culture, éducation populaire, capitalisme, écologie, racisme…histoires officielles et officieuses sont abordées avec causticité, suscitant la réflexion comme le rire.

« Une conférence gesticulée, c’est finalement une théorie incarnée »
A travers des questionnements, des expériences, des témoignages, venant parfois du public, les intervenants ont le projet de diffuser la connaissance au plus grand nombre et de soulever des débats sur des sujets touchant l’individu au quotidien : sa place dans la société, son développement et son épanouissement personnel et communautaire…
Avec conviction, finesse et humour, ils souhaitent apporter un autre regard sur notre société.
L’objectif ? former des citoyens actifs et responsables, encourager l’action collective sous toutes ses formes.
On écoute, on réfléchit, on rit. On s’approprie ludiquement et de manière critique les messages qui ne peuvent nous laisser indifférents…

INCULTURES 1 « Une autre histoire de l’éducation populaire »
de et par Franck LEPAGE

> mardi 07 février // 20H00 // Le Carreau,  rue du Marché Neuf – Cergy


« L’éducation populaire, monsieur ils n’en ont pas voulu »

« Avant j’étais prophète…Prophète salarié. Mon travail consistait à dire la vérité. (La vérié officielle). Et puis un jour, je me suis mis à mentir, et ils ont adoré. On me faisait venir de plus en plus souvent. On me disait que cela mettait de l’animation et de la démocratie. Quand ils ont trouvé que j’allais trop loin, ils m’ont viré. Depuis je suis clown…Clown consultant. » Seul sur scène, nez rouge, bottes en caoutchouc et chapeau de paille, Franck Lepage nous relate avec humour l’histoire de l’éducation populaire et son rôle de prophète de la culture qu’il a été obligé de quitter pour cultiver des poireaux en Bretagne.

.

INCULTURES 5 – « Une autre histoire du travail »
de et par Franck LEPAGE et Gaël TANGUY

> mer 08 fév. // 20h30 // Salle des Calandres, rue de la Papéterie -Eragny/Oise


« Travailler moins pour gagner plus ou l’impensé inouï du droit du travail »

La lutte des travailleurs contre le capitalisme et ses enjeux sont au coeur de cette conférence. La protection sociale tend plus que jamais à être revendiquée par un syndicalisme toujours réactivé. Franck Lepage et Gaël Tanguy nous poussent à porter un autre regard sur notre condition dans le monde du travail et ses conséquences. Posant des questions qui peuvent paraître banales au premier abord « Qu’est ce que le salaire ? », « Qui sait lire sa fiche de paye ? », ils nous en expliquent avec humour et métaphores, les enjeux et tentesnt d’en apporter les réponses.

.

« Mes identités nationales »
de et par Pablo SEBAN

> mar 14 fév // 20h30 // Maison de quartier Chennevières, 2 pl. L. Michel – St-Ouen-l’Aumône

Le titre de cette conférence n’est pas sans rappeler le débat ouvert en fin 2009 sur l’identité nationale française. Pablo Seban y explore la mécanique du racisme. Comment est-elle construite, utilisée, développée ? Quels en sont les conséquences ? Et comment la combattre ? Nourrie de ses expériences vécues du racisme, de rencontres militantes de lutte antiraciste, comme d’analyses politiques et sociologiques, il cherche à questionner nos identités diverses, tout en gesticulants sur ses propres identités.

.

« Petits bonheurs d’une militante écolo »
de et par Cyrielle DEN HARTIGH

>> vendredi 17 février // 21h00 // Maison de Menucourt, 11 rue Georges Brassens – Menucourt

Cyrielle Den Hartigh a été pendant 5 ans chargée de campagne pour une association écologique. A ce titre, elle a tenté d’influencer les décideurs (Gouvernement, Parlement, monde industriel) dans leurs prises de décisions. De petites avancées en grosses reculades, elle commence à douter : ce travail de « lobbying » porte-t-il ses fruits ? Comment faire bouger les choses autrement ? A travers des anecdotes « 100% garanti vécu », elle rend comtpe de son expérience et nous livre ses coups de blues, ses petits bonheurs d’un quotidien écolo, des rêves pour l’avenir et des légumes fantaisistes…En prime :déconstruction détaillée du « Grenelle de l’environnement »

 Ateliers autour des conférences
(inscription obligatoire)

« Atelier de désintoxication citoyenne »

> mercredi 08 février // matin // Salle des Calandres – Eragny-sur-Oise

Afin de poursuivre la réflexion issue de la conférence « Incultures 1″, le public est invité à s’exercer au discours langue de bois par des jeux d’écriture. Il s’agit de s’intéresser et travailler sur le sens des mots : créer un dictionnaire de mots volés ou perdus, traduire la langue de bois et s’amuser à l’utiliser soi-même, passer à l’action citoyenne en structurant un réseau national de collectifs « anti-langue de bois ».

Atelier « Mes identités nationales »

>> mercredi 15 février // matin // Nil Obstrat, 53 rue d’Epluches – Saint-Ouen-l’Aumône

Les personnes présentes à la conférence sont invitées à un atelier ouvert pour partager leurs expériences : a-t-on conscience de nos identités multiples et celles de notre entourage ? Quels mécanismes nous empêchent de les voir ? Et surtout que peut-on mettre en place pour commencer à casser les barrières qui nous imposées ? Il permet à tous de s’exprimer et d’approfondir des réflexions et d’ouvrir des pistes d’actions.

Atelier « Petits bonheurs d’une militante écolo »

>> samedi 18 février // matin // Maison de Menucourt – Menucourt

Le plaidoyer (rendez-vous avec un détenteur du pouvoir/preneur de décision) sert-il à quelque chose ? Il s’agit d’explorer les modes d’action associative pour faire bouger les rapports de force avec les preneurs de décisions (pouvoirs publics, entreprises privées) : leur efficacité, les effets néfastes (la récupération par exemple), les effets secondaires positifs (médiatisation du sujet par exemple).

Categories: 2012

Comments are closed.